L’heure du thé

Explorez un monde de saveurs exotiques en organisant un thé de dégustation pour deux (ou douze).

Si la coutume de prendre le thé évoque des images de sablé, tasses délicates et de sac mouillé au fond d’un pot, détrompez-vous. De nos jours, la boisson abandonne son image tatillonne et attire un nombre croissant d’amateurs hippies intrigués par sa large gamme de variétés et de saveurs riches et complexes. Tout comme le vin, le café et la bière bien avant lui, le thé devient une boisson à étudier sérieusement et à savourer avec les autres. Dans les maisons de thé et les salons à travers le pays, les dégustations de thé impliquant des groupes d’échantillonnages de mélanges exotiques de feuilles non ensaché sont un phénomène en émulsion.

Pour obtenir dans cette petite fête du thé moderne, pourquoi ne pas inviter un petit groupe de connaisseurs en herbe autour de quelques échantillons de fines infusions au cours d’une après-midi tranquille? Puisque le but est l’expérimentation, il faut éviter les mélanges plus communs (Earl Grey, Orange Pekoe) en faveur des variétés moins connues de partout dans le monde, comme le thé vert du Japon, l’Assam noir de l’Inde ou une tisane rouge d’Afrique. De même, servez un nouvel accompagnement traditionnel en servant des biscuits aux pistaches français au lieu des scones ou des amuses bouches aux saumons fumés plutôt que des versions de doigt sans croûte. Pour une meilleur expérience et pour qu’ils savent ce qu’ils ont à boire et manger, fournissez-leurs des menus maison individuelles qu’ils peuvent prendre des notes dessus et le ramener à la maison (avec un petit cadeau comme des passoires à thé ou des sacs enrubannés de leurs mélanges préférés). Demandez-leur d’apporter des théières supplémentaires pour accueillir une variété de saveurs.

Et, entre les gorgées, assurez-vous de remplir lait, sucre en cubes et les tranches de citron au besoin. Cul sec!

L’étiquette du thé

Enfin, une réponse à l’éternelle question à savoir si le lait va dans la tasse de thé en premier ou en dernier. La réponse : ça n’importe pas. Lorsque les tasses à thé britanniques étaient initialement en porcelaine fine, presque translucide, le lait était versé avant le thé pour tempérer le liquide chaud et empêcher les tasses de fissurer. (Ceux qui ne prenaient pas de lait mettaient leur cuillère dans la tasse). Étant donné que la porcelaine est aujourd’hui plus robuste, la question de premier ou dernier est discutable, alors allez y avec votre préférence. Une chose est sure : ne jamais verser le lait dans la tisane ou les thés verts – c’est définitivement un à ne pas faire.

Point de match

L’expert en thé Catherine Lashko de The Tea Leaf de Toronto offre ces suggestions pour le jumelage des infusions avec la nourriture.

Darjeeling (Inde) : Clair, croquant et légèrement à la noisette, ce thé noir populaire du nord-est de l’Inde se marie bien avec les sandwichs aux œufs, les anchois, les olives ou les quiches.

Genmaicha (Japon) : Doux, propre et rafraîchissant, tous les thés verts japonais (Sencha) sont merveilleux avec des sandwiches contenant du saumon fumé, des crevettes ou du thon. Le Genmaicha, que nous avons choisi est un Sencha aromatisé avec du riz soufflé et grillé.

Assam (Inde) : Contenant des nuances de malt riche et une finition lisse persistante, ce thé noir corsé accompagne à merveille les aliments salés ou piquants, y compris le prosciutto, les poivrons rouges rôtis ou le rôti de bœuf au raifort.

Rooibos (Afrique du Sud) : « Buisson rougeâtre » en Afrikaans, le Rooibos est une tisane élevée en antioxydants et sans caféine, avec des notes de vanille et des notes de citron, c’est excellent, avec les plats plus doux tels que les noix, des carrés au caramel, les tartes aux fruits ou des pâtisseries.

Notes sur l’infusion :

Pour les thés noirs, infuser les feuilles avec de l’eau bouillante et faîte trempé pendant trois à cinq minutes.

Pour les thés verts, porter l’eau à ébullition et laisser refroidir pendant 5 à 10 minutes avant de la verser sur les feuilles. Infuser d’une à trois minutes.

Pour les tisanes comme le Rooibos, utiliser de l’eau bouillante et laisser infuser de 5 à 10 minutes.

******

Mélodies à siroter

Enjolivez votre fête mondial du thé avec des accents d’un peu de musique du monde.

Music from the Tea Lands – Putumayo World Music

Pourrait-il y avoir un choix plus approprié? Avec des chanteurs et des musiciens, des producteurs de thé de pays aussi lointains que la Chine, l’Inde, la Turquie et l’Iran, cette infusion apaisante est une source d’inspiration des musiques exotiques et aussi riche et diverse comme les cultures dont il découle.

Kiran Ahluwalia – Kiran Ahluwalia

Né en Inde et elle a grandi à Toronto, Kiran Ahluwalia se spécialise dans le ghazal, une forme de musique sud-asiatique de la chanson, un mélange entre la tradition classique et pop.

Departure Lounge – World Lounge

Préparez-vous à décoller avec cette sensuelle, stimulante collection d’artistes internationaux jouant des morceaux de salon de musique.

Long Walk to Freedom – Ladysmith Black Mambazo

La dernière version de l’un des collectifs les plus célèbres d’Afrique du Sud  »Long Walk » est une rétrospective de leur carrière des 30 dernières années présentant de belles harmonies a capella.

Source : le magazine Canadian House & Home magazine, mai 2006, Traduction Anick Giroux.

Publié à l’origine sur la page Facebook de Coeur en Fête : 04 Novembre 2012.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s