Jouer la bonne carte

On a beau apprécier l’efficacité du courriel, le contact direct de l’appel téléphonique ou la rapidité du message enregistré sur le répondeur, rien n’égale un mot cacheté dans une jolie enveloppe.

À l’ère de la correspondance électronique, les envois postaux ou les plis remis en main propre prennent une valeur inestimable. Surtout lorsqu’ils revêtent une allure originale ou fantaisiste. Encore davantage lorsqu’ils contiennent une invitation spéciale ou des remerciements écrits à la main. Ces messages porteurs d’amitié, d’amour ou de pensées sincères vont droit au coeur, car quelqu’un, quelque part, a pris soin de composer une missive en se fondant sur le lien qui l’unit à l’autre. Grâce à quelques traits de crayons de couleur, à un découpage ou à un autocollant rigolo, la «boîte à malle*» devient une boîte à surprise et le quotidien se transforme en une journée extraordinaire.

«Couleurs et textures peuvent se décliner à l’infini pour donner au papier de correspondance ordinaire une allure flamboyante et délicate.»

Enjoliver son courrier

La personnalisation des cartons d’invitation ou de remerciements ne requiert qu’un peu d’imagination et une réserve de matériel de bricolage comprenant des rubans, des boutons, des perles, des paillettes, des glands, des fleurs de soie, de papier ou séchées, des coupures de papier d’emballage, des crayons de couleur, des crayons-feutres, des stylos calligraphiques, etc. Puis, c’est armé de ciseaux et de colle chaude ou en vaporisateur qu’on agence les couleurs et les textures au gré de son inspiration sur les feuilles et enveloppes vierges. Voici quelques suggestions, telles que montrées sur la photo principale :

  • un trio de petites roses sur un ruban en vichy vert;
  • une harmonie argentées de perles, de glands, de boutons et de corde bouclée;
  • une «boucle cadeau» bourgogne au noeud fleuri auquel s’accroche un papillon;
  • un mot écrit au stylo calligraphique doré sur papier texturé vert mousse;
  • un carton habillé d’un morceau de papier d’emballage aux rayures dynamiques, assorti de boutons;
  • un ruban de soie semé de menues marguerites de papier.

Notez que les envois postaux parés de garnitures à relief – comme les boutons, les glands, les grosse boucles et les fleurs de soie – doivent être insérées dans une enveloppe à bulles pour éviter qu’ils soient endommagés.

Trop tôt ou trop tard?

Dans l’organisation d’un évènement, l’envoi des invitations et les délais de réponses causent un stress qui l’emporte parfois sur le plaisir. Afin d’orchestrer le tout l’esprit libre, voici quelques suggestions indiquant à quel moment avant l’évènement il convient d’envoyer les invitations :

  • Souper formel : de 3 à 6 semaines
  • Souper informel : de 2 jours à 3 semaines
  • Fête d’anniversaire : de 3 à 6 semaines
  • Party de Noël : 1 mois
  • Lunch : de 1 jour à 2 semaines
  • Mariage : de 2 à 3 mois

Note : Les délais proposés peuvent varier selon le nombre de personnes invitées.

* Boîte à malle : expression typique au Québec qui vient de l’expression anglaise mail box, ou le mot mail est francisé en malle.

Source : Magazine Recevoir Printemps 2004, de Louise Bouchard.

Publié à l’origine sur le blog de Coeur en Fête : 13 Janvier 2014.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s